L'individuel hommes couru sur 20 km est la première épreuve disputée, le 11 février. L'Italie obtient le bronze. Patinage de vitesse - - Torino 2006/2007 - Résultats. La médaille d'or n'échappe pourtant pas aux Allemands : premier après le saut, Georg Hettich maintient son avance sur l'Autrichien Felix Gottwald, médaillé d'argent. Les biathlètes russes dominent aisément le relais : elles devancent les relayeuses allemandes, contraintes à un tour de pénalité, de près d'une minute. Seulement 7e du sprint, l'Allemande Kati Wilhelm, leader de la coupe du monde, prend sa revanche pendant la poursuite en survolant la course : elle franchit la ligne avec plus d'une minute d'avance sur ses poursuivantes malgré une erreur au tir. Dans les autres épreuves, l'Estonien Andrus Veerpalu conserve son titre acquis sur le 15 kilomètres à Salt Lake City. 0:25 "Torino" Wave - Torino 2006 Closing Ceremony. Aucun d'entre eux n'avait obtenu de médaille. Les conditions météorologiques défavorables obligent les skieuses à disputer la manche de slalom du combiné avant la manche de descente. Les médailles décernées aux athlètes sont vides en leur centre, pour la première fois dans l'histoire des Jeux[119]. Le président du comité d'organisation, Valentino Castellani, estime que les Jeux ont permis « l'ouverture de la ville au monde » et changé « la perception qu'elle avait d'elle-même ». Deuxième du saut, le Français Jason Lamy-Chappuis se classe au pied du podium[68]. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Dès la première manche, elle devance les autres concurrentes de plus d'une demi-seconde, pour s'imposer finalement à l'issue des quatre manches avec plus d'une seconde d'avance sur la Britannique Shelley Rudman et la Canadienne Mellisa Hollingsworth, classées respectivement deuxième et troisième[94]. Par la simplicité de ses formes, le logo des Jeux offrent plusieurs niveaux de lecture. Les Jeux olympiques d'hiver de 2006, officiellement connus comme les XXes Jeux olympiques d'hiver, ont lieu à Turin en Italie du 10 au 26 février 2006. Trois nations participent à des Jeux olympiques d'hiver pour la première fois : l'Albanie, l'Éthiopie et Madagascar[18],[19],[20]. La station de Sestrières accueille les épreuves de ski alpin masculin, ainsi que les épreuves techniques féminines : la descente et le super-G masculins se déroulent sur la piste Kandahar Banchetta, le slalom et le slalom géant masculins sont organisés à Sestrières Colle, tandis que le slalom et le slalom géant féminins se tiennent sur la piste Giovanni-Agnelli. La création des mascottes a fait l'objet d'un concours international, lancé trois ans avant le début des Jeux et qui a recueilli 237 propositions. La soirée se poursuit avec les éléments traditionnels et protocolaire de la cérémonie de clôture. Les Français et les Suédois sont départagés à la photo-finish pour la troisième place, Raphaël Poirée devançant finalement Carl-Johan Bergman pour apporter à la France la médaille de bronze[51],[54]. Les douze épreuves de patinage de vitesse se tiennent sur l'anneau de vitesse d'Oval Lingotto à Turin et rassemblent 174 patineurs de 19 pays. L'Italie, qui n'avait jamais gagné la moindre médaille en patinage de vitesse dans le cadre des Jeux, remporte trois médailles : outre les deux podiums d'Enrico Fabris, les Italiens dominent la poursuite par équipes devant les Canadiens et les Néerlandais. Le but de cette opération est de promouvoir les Jeux auprès de la population en traitant chaque jour d'un sujet lié à l'olympisme[10]. Le drapeau olympique fait son entrée dans le stade porté par huit femmes symbolisant le sport, la culture et le militantisme, la Kényane Wangari Muta Maathai, lauréate du prix Nobel de la paix en 2004, l'écrivain chilienne Isabel Allende, les actrices Sophia Loren et Susan Sarandon, la Cambodgienne Somaly Mam, militante des droits de l'homme, les athlètes Maria Mutola et Nawal El Moutawakel ainsi que l'Italienne Manuela Di Centa, double championne olympique de ski de fond et membre du CIO depuis 1999[48]. La dernière course est celle du 30 kilomètres, couru en style libre. Cindy Klassen obtient alors la médaille de bronze. Au premier tour, chaque équipe affronte les neuf autres, les quatre meilleures équipes se qualifiant pour les demi-finales[69]. Dans le tournoi masculin, l'équipe de Finlande menée par son capitaine Markku Uusipaavalniemi réalise le meilleur parcours au premier tour en enregistrant sept victoires et seulement deux défaites. Les sponsors principaux des Jeux de Turin sont donc notamment la région Piémont, le groupe Fiat, la banque Sanpaolo, ainsi que le groupe Telecom Italia à travers sa filiale de téléphonie mobile TIM[12]. Malgré trois cibles manquées, Ole Einar Bjørndalen se montre le plus rapide sur les skis pour monter sur la troisième marche du podium[56]. Au début du tournoi, les douze équipes masculines sont réparties en deux groupes de six, dans lesquels chaque nation rencontre les cinq autres. Le chanteur britannique Peter Gabriel interprète la chanson Imagine de John Lennon pendant que des acrobates s'unissent pour former une colombe, symbole de paix[46]. Certaines installations construites pour les Jeux sont jugées coûteuses et encombrantes pour les stations de sport d'hiver qui les ont accueillis, à l'image de la piste de bobsleigh Cesana Pariol et du tremplin de saut à skis. Achat TORINO 2006 (Torino Winter Olympics) à prix discount. Le titre olympique revient à une biathlète expérimentée, la Française Florence Baverel-Robert, qui n'occupe pourtant que la 23e place du classement de la coupe du monde avant l'ouverture des Jeux[59]. Chez les hommes, les fondeurs italiens qui évoluent à domicile remportent trois médailles. Lindsey Jacobellis pour les États-Unis et Dominique Maltais pour le Canada complètent le podium[114]. torino 2006 Identifiant: Se souvenir de moi ? Le « Torino Organising Committee » (TOROC) est créé le 27 décembre 1999 à la suite du comité de candidature de Turin, six mois après l'élection de la ville. En effet, à la suite de l'énorme scandale dit du Calciopoli et à la condamnation de plusieurs de ses dirigeants notamment Luciano Moggi et Antonio Giraudo, la Vieille Dame s'est vue dépossédée de ses deux derniers titres remportés en Serie A. Chez les hommes, les Sud-Coréens Viktor Ahn et Ho-Suk Lee réalisent le doublé sur le 1 500 mètres devant le Chinois Jiajun Li, puis sur le 1 000 mètres devant l'Américain Apolo Anton Ohno, double médaillé aux Jeux d'hiver de 2002. La victoire turinoise est une surprise : seule une chaîne de télévision privée retransmet en direct le résultat du vote, tandis que la mairie de la ville, convaincue de l'échec, n'a prévu aucune festivité[3]. Le visuel choisi pour représenter la place se démarque par le contraste entre les couleurs chaudes et les couleurs froides, de même que l'usage de la perspective[11]. Le spectacle, intitulé « Les Étincelles de la passion », met à l'honneur la culture italienne du Moyen Âge au XXIe siècle[45]. La dénomination « Torino 2006 », le nom italien de la ville, renforce l'identité locale de Turin en marquant son caractère de ville italienne[9]. L'épreuve individuelle ouvre les compétitions. Son rival tchèque Jakub Janda, vainqueur de la Tournée des quatre tremplins, termine encore plus loin, à la 13e place. Dans la quatrième et dernière épreuve masculine, le 500 mètres, c'est l'Américain Apolo Anton Ohno qui est champion olympique, devant le Canadien François-Louis Tremblay. Ses dimensions, avec plus de 700 m2, en font la plus grande structure scénique construite jusqu'alors en Europe[118]. Comme aux Jeux d'Athènes en 2004, la remise de la dernière médaille attribuée au cours de ces Jeux, pour l'épreuve du 50 km ski de fond, a lieu pendant la cérémonie. Certaines épreuves attirent peu de spectateurs, à l'image des rencontres du premier tour de hockey sur glace[130]. Statistiche aggiornate al 27 maggio 2007. Cinquante-neuf athlètes représentant 15 pays y prennent part[65]. La piste de bobsleigh, luge et skeleton de Cesana Pariol est construite spécialement pour les Jeux, face au mont Chaberton, situé à la frontière avec la France. Ils s'étendent donc sur dix-sept jours et trois week-ends, comme les éditions précédentes. Date de sortie : Déjà disponible Genre : Sports Éditeur : 2K Sports Développeur : Take Two Plus. La course de 500 mètres couronne la Russe Svetlana Zhurova qui devance les Chinoises Manli Wang et Hui Ren. Le relais est facilement remporté par les Sud-Coréennes, permettant à Jin Sun-Yu de gagner son troisième titre olympique, tandis que les Canadiennes et les Italiennes montent également sur le podium. La Canadienne Cindy Klassen monte sur le podium à cinq reprises ; elle est ainsi l'athlète la plus médaillée de ces Jeux. Un autre cas de dopage est relevé au cours de ces Jeux. Les Américains Tanith Belbin et Benjamin Agosto prennent une médaille d'argent inespérée quelques semaines avant l'ouverture des Jeux puisque Balbin, d'origine canadienne, n'a reçu que tardivement la nationalité américaine. ». Dans le 5 000 mètres, c'est une autre Canadienne, Clara Hughes, qui devient championne olympique en battant l'Allemande Claudia Pechstein. Le stade de biathlon de Cesana San Sicario s'étale sur une surface de 400 000 m2. Le plus grand des trois villages olympiques est situé à Turin et peut accueillir 2 600 personnes. Ce contenu a été publié le 26 février 2006 21:31 26. février 2006 - 21:31 Les Jeux de Turin ont été clôturés par une cérémonie grandiose. Il devance son compatriote Andreas Kofler et Lars Bystøl, encore sur le podium mais cette fois en bronze[91]. Cap sur les bonnes affaires avec le rayon Jeux Vidéo Cdiscount ! La troupe québécoise du Cirque Éloize est invitée à participer à l'événement[122]. Comme en 2002, la Finlande obtient la médaille d'argent, tandis que les Norvégiens se classent troisièmes[92]. L'inclinaison de la pointe de la torche reprend également la forme d'un ski. Alors qu'il avait évalué son budget initial à 1,2 milliard d'euros, le comité d'organisation est contraint de solliciter une aide du gouvernement italien, en réévaluant ce budget à 1,7 milliard d'euros. Champion olympique du super-G en 1992 à Albertville et 2002 à Salt Lake City, le skieur norvégien Kjetil André Aamodt renouvelle sa performance et devance l'autre favori de l'épreuve, Hermann Maier, cinq fois vainqueur de la coupe du monde de la spécialité. Leader de la coupe du monde et favori de l'épreuve, l'Autrichien Michael Walchhofer monte sur le podium et s'adjuge la médaille d'argent. Avec une population de plus de 900 000 habitants, elle est l'une des plus grandes choisies pour accueillir les Jeux d'hiver[6]. Comme lors de l'individuel, Martina Glagow est deuxième et Albina Akhatova est troisième. La médaille de bronze revient au bob suisse de Martin Annen et Beat Hefti, auteur d'un très bon temps dans la dernière manche[62]. [13] Ritrovatasi addirittura a poche lunghezze dalla qualificazione europea[14], la compagine granata incappò in un 2007 negativo. L'épreuve du 7,5 km sprint s'achève avec un podium inattendu. Elles regroupent 204 athlètes, dont 107 hommes et 97 femmes, de 37 pays différents. Lukáš Bauer finit à la deuxième place dans cette même course et Tobias Angerer à la troisième place. Médaillé de bronze à Nagano en 1998, le Biélorusse Dmitri Dashchinsky gagne cette fois l'argent, tandis que le Russe Vladimir Lebedev monte sur le troisième marche du podium[100]. Le TOROC est présidé par Valentino Castellani, maire de Turin, et son adjointe Evelina Christillin, qui officiait jusqu'alors en tant que présidente du comité de candidature. Elle devance la championne olympique en titre norvégienne Kari Traa et la Française Sandra Laoura[98]. Les compétitions de ski alpin se déroulent sur deux sites distincts : les épreuves masculines ainsi que les épreuves techniques féminines sont organisées dans la station de Sestrières, tandis que les épreuves de vitesse féminines se tiennent sur le site de San Sicario Fraiteve. Plus encore, la population turinoise semble indifférente à l'annonce de l'accueil des Jeux d'hiver, d'une part car les sports d'hiver et l'olympisme passionnent peu les habitants de la ville malgré la proximité des stations alpines, d'autre part car en 1999, alors que Turin se trouve en situation de déclin industriel, sa population n'a ni un fort sentiment d'appartenance, ni de grandes espérances pour la ville[4]. La torche olympique met en avant le savoir-faire de la ville de Turin, à travers une référence au design turinois et les ateliers de Sergio Pininfarina, de même que les techniques de pointe à travers ses caractéristiques techniques, puisqu'elle peut brûler jusqu'à 5 000 mètres d'altitude[42]. Les matchs de hockey sur glace se disputent au Torino Palasport Olimpico et au Torino Esposizioni, deux enceintes situées dans la ville de Turin. Maglie e sponsor. Jeux Olympiques. France Ligue 1; France Ligue 2; Coupe de la Ligue; Coupe de France; France National; Europe. D'une longueur de 1 435 mètres, elle compte 19 virages pour un dénivelé de 114 mètres. Menu. Avec onze médailles, dont cinq en or, l'Allemagne domine les compétitions[51]. Shani Davis gagne quant à lui le 1 000 mètres devant son compatriote Joey Cheek et le Néerlandais Erben Wennemars. Le Russe Albert Demtchenko prend la deuxième place devant Mārtiņš Rubenis, premier Letton médaillé aux Jeux d'hiver depuis l'indépendance du pays[78]. Dernière épreuve, le slalom géant s'achève sur un podium inattendu : à seulement 21 ans, Julia Mancuso gagne le titre olympique, devant la Finlandaise Tanja Poutiainen et la Suédoise Anna Ottosson[110]. Partager. Les Jeux de Turin se caractérisent par une relative dispersion des sites. Ce chiffre est particulièrement en retrait de celui des Jeux de Salt Lake City en 2002, lors desquels 95 % des billets avaient été vendus[1]. Elle peut accueillir jusqu'à 8 000 spectateurs[38]. La cérémonie de clôture se tient le dimanche 26 février 2006, au stade olympique de Turin comme pour la cérémonie d'ouverture, devant 30 000 spectateurs dont le chef du gouvernement italien Silvio Berlusconi[51]. La version du 4 janvier 2016 de cet article a été reconnue comme «, « en organisant dans le centre-ville [de Turin] le déroulement de plusieurs disciplines-clés comme le patinage artistique et le hockey sur glace et en y hébergeant les athlètes et les médias, les organisateurs ont donné la garantie que ces constructions et installations seraient à l’avenir utilisées pour le sport, d’autres loisirs et le logement, « l'éclat que nous désirons tous, non seulement par vos performances, mais également et surtout par votre comportement », « Athlètes, faites partager le rêve olympique dans vos pays, vous êtes les ambassadeurs de l'olympisme, rendez au sport ce qu'il vous a donné. À gauche, la Mole Antonelliana, immeuble emblématique de la ville de Turin (Torino) qui a accueilli les Jeux olympiques d'hiver (Giochi invernali) en 2006, et le monogramme de la République italienne (RI). Achetez Torino 2006 Winter Olympics (PC) [import anglais] : Jeux - Jeux vidéo : Amazon.fr Livraison gratuite possible dès 25€ Deux cent quatre-vingt-sept athlètes de 60 nations sont engagés, dont 168 hommes et 119 femmes. L'Allemagne se place en tête du classement des médailles, avec un total de 29 podiums, dont 11 titres olympiques. 0 €90. Conformément à la tradition, Carlo Azeglio Ciampi déclare l'ouverture officielle des XXes Jeux olympiques d'hiver et le président du CIO Jacques Rogge prononce un discours à l'attention des athlètes dans lequel il les invite à donner à ces Jeux « l'éclat que nous désirons tous, non seulement par vos performances, mais également et surtout par votre comportement ». La Norvège, meilleure nation des Jeux d'hiver de 2002, ne remporte que deux titres olympiques, ce qui la place seulement au treizième rang des nations[26]. 19/12/2006, 12:25 Le choix de la place fait également référence à l'architecture typique des places italiennes. Browse more videos. Enfin, tout le système d'identité visuelle des Jeux de Turin repose sur le concept de la « Place », en tant que lieu de rencontre et d'échange, ce qui symbolise l'idéal fédérateur du mouvement olympique. La Russie est la nation la plus médaillée : ses athlètes montent sur le podium à sept reprises[111]. Les Jeux de Turin marque un tournant dans l'histoire du patinage artistique aux Jeux olympiques. Torino 2006 – La vente des billets a rapporté 5,5 millions d’euros. [19], Malgrado alcuni passaggi a vuoto[20], il Torino riuscì a conquistare la salvezza nelle ultime giornate. Le chiffre indique le nombre de finales qui se tiennent ce jour-là pour chaque sport. 5 years ago | 11 views. La patineuse de vitesse canadienne Cindy Klassen est l'athlète la plus médaillée des Jeux, avec cinq médailles dont une en or. Le coup d'envoi de la cérémonie est donné par le gymnaste italien Jury Chechi qui frappe sur un gong avec un marteau géant, en présence du président de la République italienne Carlo Azeglio Ciampi[44]. L'épreuve de danse sur glace est remportée par les Russes Tatiana Navka et Roman Kostomarov, seul couple à franchir la barre des 200 points. Les compétitions s'ouvrent avec l'épreuve féminine des bosses dans laquelle la Canadienne Jennifer Heil gagne la médaille d'or. Les huit équipes féminines s'affrontent dans deux groupes de quatre, seules les deux premières nations de chaque groupe étant alors qualifiées pour les demi-finales. TORINO 2006. Grâce à son succès dans le sprint, Sven Fischer s'élance en tête dans la poursuite mais manque quatre fois la cible, ce qui l'éloigne de la course à la médaille d'or. Les femmes représentent 38,23 % des athlètes participants, soit la plus grande part à l'époque depuis la création des Jeux d'hiver en 1924[16]. 2 euro - Italie 2006 Pièce commémorative XXe Jeux olympiques d’hiver - Turin 2006 . La Sud-Coréenne Jin Sun-Yu remporte les deux autres courses individuelles de ces Jeux, le 1 000 mètres devant les Chinoises Wang Meng et Yang Yang et le 1 500 mètres devant sa compatriote Eun-Kyung Choi et la Chinoise Wang Meng, triple médaillée dans ces Jeux. Après le scandale qui a entaché le concours lors des précédents Jeux, un nouveau système de notation est mis en place. Tétraplégique, Sam Sullivan entre dans le stade en chaise roulante et bénéficie d'un dispositif spécial qui lui permet d'agiter le drapeau[121]. Il Torino si fa bello con 2 perle di Rosina, Coppa Italia, Fiorentina e Torino si fermano al secondo turno, Torino, Cairo caccia De Biasi Il nuovo allenatore è Zaccheroni, Doppio Frick lancia il Siena Il Toro non c'è, Stellone regala la prima vittoria al Torino Col Chievo tre punti e tanti sbadigli, Un rigore e il Torino supera la Samp Zaccheroni salva la panchina, Torino, prima vittoria in trasferta Un'autorete e Rosina: l'Atalanta va ko, Il Torino affonda il Messina e continua la risalita, Toro, vittoria con la solita fatica Ascoli condannato in anticipo, Torino, tre punti salvezza contro una Roma svagata. Si le réseau routier a bénéficié de l'organisation des Jeux avec l'amélioration de la qualité des routes vers les vallées, l'offre de transports en commun ne s'est pas développée. Riapparso in Serie A dopo un'assenza triennale e forte di una rosa dai nomi esperti (al campione mondiale Barone si aggiungevano Abbiati, Fiore e Muzzi), il Torino iniziò la stagione dalla Coppa Italia[3]: fu eliminato dal Crotone al secondo turno. En finissant 3e, Viktor Ahn remporte sa quatrième médaille en quatre courses. Les États-Unis, qui remportent sept médailles dont trois en or, sont les plus médaillés, tandis que la Suisse gagne elle aussi trois médailles d'or. Les épreuves de snowboard rassemblent 187 athlètes de 24 pays, dont 108 hommes et 79 femmes, sur les pistes de Bardonèche. 2 Euros Commémorative ITALIE 2006. L'anneau de vitesse d'Oval Lingotto est construit spécialement pour l'occasion. Un dessin animé, mettant en scène les deux mascottes des Jeux, est diffusé en 52 épisodes d'une minute entre octobre 2005 et février 2006 sur les chaînes de télévision publiques italiennes Rai 2 et Rai 3. Les frères suisses Philipp et Simon Schoch réalisent l'exploit de se hisser tous les deux en finale du slalom géant parallèle. Le coût total des Jeux de Turin est estimé à trois milliards d'euros. Follow. Trois concurrentes se disputent la victoire au sprint, mais c'est finalement la Tchèque Kateřina Neumannová, déjà médaillée dans le 15 kilomètres, qui s'impose devant Julija Tchepalova, qui remporte la sixième médaille olympique de sa carrière et la Polonaise Justyna Kowalczyk. Il est devancé par le Français Antoine Dénériaz, qui apporte à son pays sa première médaille d'or dans ces Jeux et devient le cinquième skieur français à remporter la descente olympique[102],[103]. Les Ukrainiens Elena Grushina et Ruslan Goncharov obtiennent la médaille de bronze[85]. Le Suisse Ambrosi Hoffmann complète le podium[106]. Les épreuves de combiné nordique se tiennent sur la commune de Pragela, au Stadio del Trampolino pour le saut et au Pragelato Plan pour la course de ski de fond. L'épreuve par équipes tourne à l'avantage des Autrichiens, champions du monde en titre. Turin devient ainsi la deuxième ville italienne à organiser les Jeux d'hiver après Cortina d'Ampezzo en 1956. Ils se mesurent dans quinze disciplines qui regroupent un total de 84 épreuves officielles, soit six de plus qu'en 2002. Les mascottes officielles utilisées par le comité d'organisation, Neve et Gliz, sont l'œuvre de Pedro Albuquerque. Le titre olympique revient au Français Vincent Defrasne qui s'impose de justesse au terme d'un sprint dans lequel il devance Ole Einar Bjørndalen[53]. Les Slovaques se qualifient donc logiquement pour les quarts de finale, en compagnie de la Russie, de la Suède et des États-Unis. La présence de 10 001 relayeurs est nécessaire pour porter la flamme en utilisant différents modes de transport, tels que le bateau, l'hélicoptère, l'avion, le cheval ou encore la bicyclette[43]. Les huit courses de patinage de vitesse sur piste courte se tiennent dans le Torino Palavela. Dès sa création, le TOROC a pour objectif d'organiser au mieux les Jeux, d'attirer l'attention du monde entier sur Turin et ses montagnes et de valoriser l'Italie et unir les cultures. Ce sont ainsi cinq sponsors principaux, dix-sept sponsors officiels et trente fournisseurs officiels qui sont associés aux Jeux de Turin[13]. Nous utilisons des cookies et des outils similaires pour faciliter vos achats, fournir nos services, pour comprendre comment les clients utilisent nos services afin de pouvoir apporter des améliorations, et pour présenter des annonces. Playing next. Leader de la coupe du monde avant d'arriver à Turin, le Finlandais Janne Ahonen ne prend que la 6e place de l'épreuve sur petit tremplin. Turin concentre les patinoires qui accueillent les épreuves sur glace. Le titre olympique revient au Norvégien Lars Bystøl, vainqueur d'une manche de coupe du monde un mois avant l'ouverture des Jeux. Chad Hedrick gagne l'or sur le 5 000 mètres devant le Néerlandais Kramer et l'Italien Fabris, puis le bronze sur le 1 500 mètres derrière ce même Fabris et un autre Américain, Shani Davis, et enfin l'argent sur le 10 000 mètres où il est entouré de deux Néerlandais, Bob de Jong champion olympique et Carl Verheijen médaillé de bronze. Conçue par l'architecte et scénographe Italo Rota, la structure est installée sur la place Castello, dans le cœur historique de la ville. Changer la langue Les Jeux olympiques d'hiver de 2006 se déroulent du vendredi 10 au dimanche 26 février. www.pegi.info. En réalisant un score de 204,48 points, ils font honneur à leur statut et gagne la médaille d'or avec près de 15 points d'avance sur le couple chinois Dan et Hao Zhang et près de 18 points sur un autre couple chinois, Xue Shen et Hongbo Zhao[82]. One 20 Euro Europe of the Arts 'Celtic Arts' from 2007 and one 20 Euro coin, also made of gold, struck to celebrate the 2006 Turin Winter Olympics.